Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

vendredi 9 décembre 2011

Daty92; De retour aux Drôles de Dames; 9 décembre 2011



Le site des Drôles de Dames est ici.
La soirée se passe au sauna Le Provence qui est privatisé pour la soirée des Drôles de Dames.
Vous pouvez lire le descriptif des lieux publié lors de ma première visite ici.

Tout comme pour ma première visite, c'est avec mon amie Philo qui m'a fait découvrir ces soirées que je me rends au Provence. Mon amie Patou, une des stars de l'Atlantide voulait venir, Elle a très envie de revoir Alexia qu'elle a bien connue et avec qui elle s'entendait très bien, mais a finalement renoncé à venir. Ce sera pour une autre fois où dans un autre lieu...
 Pour une fois, nous avons de la chance et trouvons très rapidement une place pour nous garer devant les Galeries Lafayette, à 1 minute de marche du sauna. Une fois la porte de l'immeuble cossu poussée, nous grimpons au premier étage, poussons la porte, et entrons. Nous payons le tarif couple (35€) et recevons chacun une clef pour abandonner nos affaires et nous mettre en tenue. Comme à chaque fois, je me retrouve nu avec pour seule parure mon cockring.
Il est encore tôt et il n'y a pas beaucoup de monde, mais un petit tour du sauna s'impose pour voir s'il n'y a pas déjà de quoi s'amuser et se réchauffer.

1) L'homme objet
 A peine suis je engagé dans le petit couloir des cabines, que je suis abordé par une charmante T qui me souhaite la bienvenue en m’entraînant de suite dans une cabine. Je me sens très "homme objet" et ce n'est pas pour me déplaire... La belle qui répond au doux nom de Linda me prend de suite en bouche. Elle m'explique après 2 intenses minutes qu'elle veut boire mon lait. Notre déception est commune lorsque je lui explique que je ne donne pas mon lait pour rester actif. Elle n'a apparemment pas très envie que je m'active pour elle et nous en restons là.


2) Carole
 Nous nous croisons souvent en soirée. J'aime sa douceur et sa gourmandise. Elle sait ce qu'elle veut et le recherche activement. Alors, bien sûr, forcément, nous nous rencontrons à chaque fois et nous prenons du plaisir l'un de l'autre. Encore une fois, cette chimie opère et j'ai la chance d'entendre la belle voix de Carole. Mais ce n'est que le début de la soirée. L'étreinte est courte et nous repartons chacun de notre coté en recherche de nouveaux partenaires.


3) Flottement
Après ce départ en fanfare, je ne sais ce qui se passe, mais plus moyen de faire une rencontre pendant presque 45 minutes. Je suis déconcerté, il semble que l'activité sociale ait prit le pas sur les rencontres en cabines, partout des gens discutent, grignotent et boivent en s'amusant. L'heure n'est pas aux câlins...
Je vais voir Philo, mais elle n'a pas envie de moi. Je crois qu'elle veut de la chair fraîche et trouver de nouveaux amants. Je la comprends, cela fait aussi partie du libertinage...

4) Céline
C'est avec elle que j'avais commencé la soirée lors de ma première visite aux drôles de Dames.
Une brune sympa qui aime chanter et que l'on s'occupe d'elle. Elle me reconnaît comme je la reconnais également et nous nous approchons l'un de l'autre. Un simple regard suffit et nous nous dirigeons vers une cabine. Cette fois je commence par la prendre en bouche et lui faire durcir le clito avant d'aller la visiter pour la faire chanter. J'aime son air ravie après la saillie...

5) Lyly & Michèle

Mes deux insatiables amies sont là. C'est la première fois que Michèle sort de chez elle. Lyly et Michèle ne se quittent pas de la soirée, c'est un beau couple atypique. Elles sont dans le couloir devant les cabines. Je m'approche et on parle un peu, mes mains s'enhardissent et partent explorer Lyly. J'extrais son clito et commence à la pomper. Exercice difficile pour une Trans hormonée, mais j'arrive tout de même à un certain résultat qui attire même des admirateurs. A un certain moment, l'un d'eux s’enhardit et commence à caresser Lyly. Je les laisse seuls tous les deux et vais m'occuper de Michèle qui regarde avec plaisir sa Lyly caressée par un bel homme. J'amène Michèle en cabine et m'occupe d'elle pendant un petit quart d'heure. Elle me laisse écouter sa belle voix et de nombreuses têtes passent par la porte ouverte de la cabine histoire de regarder qui s'amuse et de passer une petite caresse d'encouragement.
Une fois nos jeux terminés nous rejoignons Lyly. Elle n'est pas contente, son beau mâle n'a rien voulut faire de plus et s'est éloigné.  C'est bien dommage, moi qui croyait lui faire plaisir en cédant la place...


6) Claire
A peine ai je terminé d'échanger avec Lyly qu'une autre T que je ne connais pas encore s'approche de moi. Elle est vêtue d'une petite robe noire toute simple. Elle me sourit et me flatte. Je propose de m'occuper d'elle ce qu'elle accepte avec un grand sourire. Je vérifie si elle est assez dilatée pour moi en mettant doucement les 3 doigts réglementaires puis entre tout doucement. Un gémissement de plaisir répond bientôt à mon traitement ce qui me fait tout naturellement augmenter la cadence et la profondeur. Claire chante bien, c'est un plaisir de l'entendre. Lorsque j'arrête elle se retourne et je vois au sourire qui l'illumine qu'elle est contente.

7) Cristina et le beau Serge
Elle avait été ma rencontre principale de ma première soirée (voir ici point 6) et je me demandais si je la reverrais. J'avais interrogé plusieurs personnes pour voir si quelqu'un la connaissait mais n'avais pas obtenu de réponse positive. C'est en passant devant les vestiaires que je la retrouve. Dès qu'elle me voit un beau sourire illumine son visage et je fonds comme la première fois. Je m'approche et la prends dans mes bras pour un doux baiser partagé. C'est là qu'une voix se fait entendre, elle n'a pas l'air contente, et me demande de la laisser se préparer. Ensuite, sur un ton plus doux, plus amène, la voix dit que "Oui, elle voulait te revoir" !!! Je me retourne et découvre un homme entre deux ages, gris de poils et bien bâtit. Je ne sais qui il est, mais il est clair qu'il est avec elle et se comporte un peu comme un mari jaloux qui veut faire plaisir à son épouse en la laissant libertiner mais n'aime pas trop cela tout de même...
Cristina et moi partons de suite vers les cabines. Celle de la dernière fois est occupée, Cristina en choisit une autre et referme la porte sur nous.  Nous avons faim l'un de l'autre et commençons par une longue étreinte doublée d'un long baiser torride. Chacun veut faire plaisir à l'autre et s'y emploie. Tout comme la première fois, je ne peux dire combien de fois je l'ai prise, combien de fois, exténué, à bout de souffle, j'ai du faire une courte pause. Chaque pause est une torture car je n'entends plus sa voix chanter. Je maudis mon incapacité à résister d'avantage à l'effort physique qui permet l'envol des sens, l'ivresse de l'extase. Je crois que notre rencontre dure une bonne heure. Je suis vraiment épuisé et sans air. Je propose d'ouvrir la porte quelques instants pour renouveler l'air de la cabine. Cristina me propose de sucer un troisième pendant que je continue de lui faire plaisir. J'ouvre la cabine et 3 secondes plus tard l'ami de Cristina est là. Il bloque la porte entrebâillée avec son corps. Il veut savoir pourquoi nous sommes resté aussi longtemps enfermés !!! Cristina lui fait des mimiques et extrait son engin pour le sucer. Cela me réveille et je recommence à m'activer dans ma belle. Mais le regard de l'ami est sur moi. Il me regarde d'un air qui me semble hostile, en tous cas pas amical. Je continue encore quelques minutes puis décide d'en rester là pour le moment et sors de la cabine.
Je les revois un peu plus tard dans la soirée et présente Cristina à Ophély. l'ami s'approche de moi. Il a toujours l'air peu amène. "Il parait que tu écris tout ce qui se passe ici ?". J'essaye de l'amadouer en discutant un peu avec lui mais rien n'y fait. Le beau Serge (c'est le nom qu'il se donne) ne m'apprécie pas. Je m'éloigne après un rapide baiser à ma belle Cristina.


8)  Choses vues
- La Reine s'amuse, Ophély cette fois n'est pas sage. Elle va s'amuser en cabine et tout le monde entend et profite de son plaisir qu'elle obtient en s'empalant sur un bel engin. Quel plaisir d’ouïr la Reine s'amuser. Que j'aimerais un jour pouvoir la faire crier comme cela.

- Pendant toute la soirée, un beau garçon à cheveux longs, très typé latin essaye de me faire des câlins.
C'est un beau brésilien au charme fou, mais je suis trop occupé avec les T. En fin de soirée on s'échange nos mails pour se voir plus tard...

- Alexia est très occupée ce soir là. Je parle 2 minutes avec elle. Elle est triste parce que Patou n'est pas venue...

- Un couple m'invite à jouer avec eux. Bien sûr c'est très tentant mais je viens juste de retrouver Cristina et lui ai dit que j'arrivai de suite. Je dis à ce couple bien sympa que je les chercherai dès que j'aurai fini. Je ne les reverrai plus ensuite. C'est la vie...

- Jarod un beau garçon rencontré chez Valantine (récit ici) est là. Il n'est pas en état de s'amuser. Lui qui adore sucer est enrhumé... Ses sinus le font souffrir. Dommage pour ces dames...

- Philo s'est trouvé un plan sympa : elle disparaît avec 2 beaux messieurs dans une cabine où ils vont rester un long moment à se faire du bien. Lorsqu'elle sort enfin, Philo à l'air ravie de cette rencontre. Bien qu'elle ne se soit pas amusée avec moi de toute la soirée, je suis très content pour elle.

- Le couple Alfacool est là comme lors de la précédente soirée. Nous avions échangé par mail sur NetEch et devions nous voir ce soir là. Nous nous sommes bien vu en effet mais pour 2 bises seulement... Le jeune Dieu est hétéro et sa Dame, qui aime les grosses queues, ne semble pas intéressée par la mienne, trop petite sans doute... C'est la vie !!!

- J'ai fini par lever une partie du voile du mystère de la touze finale de ma précédente visite (récit ici point 9), il y avait 2 T dans la cabine : Ophely et Vanes. Cette dernière me livre son souvenir de cette session qui ne correspond pas avec celui d'Ophely... Je crois que je ne saurai jamais comment je suis entré dans cette cabine... Quoi qu'il en soit, le thème de la soirée était la mère fouettarde, et Vanes, jeune T à la cravache, joue parfaitement son rôle. Elle est très belle et la bonne éducation transpire de chaque pore de sa peau, de chacun de ses mots... J'espère avoir un jour la chance d'essayer de lui faire plaisir...

- Encore une fois j'ai vu une magnifique T antillaise aux drôles de Dames. Mais tout comme la première fois, je n'ai pas eu droit à un seul regard... Je reste seul avec mon envie...

Il est près de 2h lorsque je sors avec Philo de cette belle soirée.
Qui sait quand j'y reviendrai ? Mes vendredi soir ne seront bientôt plus libre...
Je sens que je vais le regretter...

1 commentaire:

  1. Les Drôles de Dames ont depuis connu plusieurs évolutions : Elles ont quitté le Provence pour s'installer au chateau des Lys, puis se sont séparées avant qu'Ophélie ne relance les soirées, toujours au Chateau des Lys.

    Je finirais bien par y retourner un jour...

    RépondreSupprimer

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.