Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

lundi 12 décembre 2011

Daty92; Le Tilt, encore une superbe journée; 12 décembre 2011

Le site Internet du Tilt est ici.
La description du sauna est dans le récit de ma première visite : ici.
L'escalier neuf est décrit dans le récit de ma seconde visite : ici

Pour cette visite, je devais retrouver mon ami Cuir à 13h et Maître Jean (MJ) vers midi.
Tout le monde était à l'heure et, pour une fois, c'est moi qui sers de guide, MJ ne connaissant pas le Tilt.
Bien sûr, l'état général de ce sauna est toujours un peu précaire, mais ce qui fait sa force, ce sont les personnes qui y viennent. C'est à dire des Gays qui veulent s'éclater par le sexe. C'est le sauna avec le moins de mateurs que je connaisse, je crois qu'ici tout le monde ou presque est Actif ou Passif, un rêve si je compare avec les autres saunas Gays que j'ai visité ou la proportion de mateurs est rarement en dessous de 50%...
Le prix est très raisonnable (10€), les participants ont majoritairement entre 40 et 60 ans avec quelques représentants hors majorité et une ambiance que je trouve très sympa. Bien sûr il y a toujours des rivalités pour capter les actifs mais cela reste courtois.
Autre spécificité, chaque étage me semble dédié à une activité spécifique :
Rdc : Rencontre à deux dans cabines fermées et Hammam + sauna.
1er : Dark room pour ceux qui aiment ne pas voir et ne pas savoir avec qui ils font des choses...
2ème : Touze, exhib, le sexe de groupe dans tous ses excès les plus délicieux.

1) Hammam
Avec T, nous décidons de commencer par nous réchauffer au Hammam. Il fait froid dehors et le sauna est encore peu fréquenté vers 12h30. Grands-Pieds (je le change de nom et le nommerai maintenant MGP), nous rejoint, il est clair qu'il se souvient bien de moi et attend son heure... En attendant je m'occupe de MJ en lui montrant qu'il n'y a pas qu'à Saint Claude que l'on sait tailler... Tout ceci est fort agréable et une fois bien chaud et en sueur nous allons vers la douche toute proche.


2) MGP, ou l'art du placement.
C'est au 2ème étage que je retrouve MGP, il y a déjà quelques amateurs en action et il est sur mon chemin. Je ne me fais pas prier, d'autant que j'ai gardé un superbe souvenir de notre première rencontre. Nos langues sont bientôt emmêlées et je lui pince les tétons, activité que je déteste pour moi, mais il y a tant d'hommes, de T et de femmes qui aiment cela... Il ne nous faut que quelques secondes après cela pour entrer dans une des cabines ouvertes et pour que MGP m'offre son intimité à visiter. Avec lui, il n'est pas besoin de vérifier si la dilatation est suffisante pour entrer. Nous nous faisons du bien pendant 5 bonnes minutes bien intenses. C'est suffisant pour un premier round. Nous savons très bien que nous nous reverrons au sling...


3) Un trentenaire fourreau
Je le trouve dans une des cabines du rdc. Il est alongé sur le ventre dans la position classique du passif qui attend que l'on s'occupe de ses fesses. J'entre dans la cabine, salue et demande s'il veut que je m'occupe de lui. Il se retourne, et je découvre un beau visage de trentenaire, peut être de type arabe. Il contemple mon engin dressé et me dit ok. Je m'installe et commence quelques caresses sur son beau corps mince et ferme. Ses fesses sont menues et douces. Je caresse la rosette puis mets du gel et mes 3 doigts un par un. Il réagit déjà assez fortement à mes doigt, je me demande ce qu'il va se passer ensuite ?
Il crie, dès que je le pénètre. J'y vais pourtant doucement, mais il est vraiment serré. Je sens sa chatte anale tout autour de mon vit faire comme un beau fourreau. C'est une sensation délicieuse, très forte et je dois me contrôler pour descendre mon niveau d'excitation. Je bande comme un fou. Je le prends sans pouvoir aller vite ni très profond car il ne le supporte pas et donne des signes de douleur. Je le prends vraiment aussi doucement que je peux et il semble se relaxer et enfin apprécier notre échange en gémissant très fort. Mais il n'en peut plus après 10 minutes et demande une pause.
 J'ai la ferme intention de le retrouver plus tard et de lui proposer une deuxième session, mais je ne vais pas le retrouver. J'espère ne pas l'avoir fait fuir, il est vraiment trop bon...

4) MGP, incroyable !!!
C'était écrit et entendu, nous nous retrouverions au sling. C'est donc sans surprise que je retrouve MGP bien installé et m'attendant en sortant de la cabine du trentenaire fourreau. Il faut dire qu'il était venu assister au beau spectacle quelques minutes auparavant. Il est là, devant moi, attendant que je le visite. Je commence par le prendre quelques minutes avant de le fister. Je me souviens des leçons de Lyly (voir ici) et propose de me couvrir la main d'un préservatif, mais MGP me dit que ce n'est pas nécessaire et qu'il préfère me sentir en lui.
J'attaque directement avec tous les doigts et entre doucement. L'attache des doigts entre sans problème. Le passage de la base du pouce n'est pas bien compliquée non plus et toute ma main disparait bientôt dans MGP. Il veut que j'aille loin mais je ne trouve pas le deuxième sphincter et ma main est bloquée. Là encore, les conseils de Lyly m'aident et je fais lentement tourner mes doigts jusqu'à finalement trouver le passage et continuer ma progression pendant encore au moins 15 à 20 cm !!! Mais je veux recommencer l'expérience de la première fois et ressors doucement jusqu'à l'attache des doigts. Il m'est alors assez facile de pénétrer MGP et j'ai bientôt mon vit dans ma main à l’intérieur de MGP !!! Je sais que cela peut sembler inventé, mais je vous invite à regarder les photos de la première rencontre. Cette fois je vais un peu plus profond et arrive à me branler à l'intérieur du cul de MGP !!! C'est proprement incroyable !!!

5) Cuir au sling
Pendant que je m'occupe de MGP, mon ami Cuir est arrivé et est venu saluer. Après le fistage de MGP, je vais me doucher et retrouve Cuir installé à son tour dans le sling. Pas besoin de me faire un dessin, je dois m'occuper de lui. Je commence par le jeu de la balançoire que j'affectionne particulièrement. J'aime entendre Cuir geindre à chaque entrée et sortie de mon vit lorsque le sling s'éloigne et qu'il revient s'empaler dans un délicieux supplice répété à l’infini. Mais aujourd'hui Cuir veut me sentir au plus profond de lui et il me demande de ne plus sortir. Je le prends alors plus "classiquement". Un spectateur s'approche de nous. Je le prends par le bras et le mets aux premières loges. Je lui fais voir mon vit turgescent entrer et sortir de Cuir. Puis je lui demande prendre mon vit sortit et de le remettre là où il doit être, ce qu'il fait très bien. Je renouvelle ma demande plusieurs fois. Notre ami semble apprécier ce jeux 5 minutes avant de se lasser et d'aller chercher du concret ailleurs. Il y a peu de mateurs au Tilt... Je m'occupe encore quelques minutes de Cuir avant de faire une pause réparatrice.

6) Papy 55+++
Au sortir de la douche, je suis attendu par un papy qui veut que je m'occupe de lui. Il a l'air sympa alors pourquoi pas ? Nous prenons une cabine du rdc et je le prends sans tarder une fois le test des 3 doigts passé. Mais il ne me supporte pas plus d'une ou deux minutes et me demande à chaque fois une pause. A la troisième sortie, je suis prêt à quitter mon Papy mais il m'attrape par le sexe et me commence une branlette d'enfer qu'il poursuit par une excellente sucette. Quel dommage qu'il ne me supporte pas !!! Mais c'était tout de même une bonne session.

7) On ne gagne pas à tous les coups
Au premier étage, je découvre un beau jeune homme installé sur une table de passif. Il attend que l'on s'occupe de lui. Je mets mes 3 doigts et il me demande assez vite de me couvrir pour l'honorer. Hélas, une fois prêt, plus moyen d'entrer !!! Je ne sais pourquoi mais tous les efforts restent vains. Ce n'est pas grave, je m'excuse et pars à la recherche de nouvelles aventures.

8) Un bienfait n'est jamais perdu !!!
Je retrouve le partenaire qui m'avait remis dans Cuir lorsque je jouais à la balançoire. Il doit avoir 40 ans et à le corps mince. Lorsque je caresse ses fesses j'y trouve une véritable râpe. Il se rase les poils du cul...  Il vaut mieux s'épiler, les poils repoussent plus doucement, moins drus, plus soyeux.
Je prends mon quarantenaire et le fait chanter pendant un bon quart d'heure. Une fois n'est pas coutume, nous avons de nombreux spectateurs qui rêvent et en profitent tout de même pour nous caresser pendant nos activités.

9) Mateur acteur
Lorsque mon partenaire se relève et s'en va, un des mateurs qui se faisait tout de même sucer se met tout naturellement à sa place; Je me couvre et poursuis avec lui ce que je faisais juste avant avec un autre.
Je tiens encore 10 minutes pour profiter de ce nouveau partenaire.

10) Soixantenaire et autoritaire.
C'est à la sortie de la cabine que je sens que l'on m'a attrapé par la verge. Je regarde et découvre un Papy de plus de soixante ans aux cheveux blancs. Sans me lâcher, il me dirige vers une autre cabine. Là, il me prend en bouche et une fois qu'il m'a remit en état me tend sa croupe. Je ne me fait pas prier et le prends lentement et longuement. Encore une fois nous avons des spectateurs qui sont actifs Ils m'embrassent, me massent, me tâtent et m'encouragent par des mots crus à faire du bien à mon Papy qui couine joliment. Je recommence comme au sling à sortir et demande de l'aide pour rentrer au mateur actif le mieux placé. Quel pied !!!
Après une bonne demi heure, je suis fatigué et en sueur. Il est plus que temps d'aller me doucher.

11) Touze au 2ème étage.
Après la douche réparatrice je retourne au 2ème étage où j'espère encore retrouver une touze. Je ne suis pas déçu, il y a des gens qui baisent partout. Je vais dans la dernière cabine du fond et un petit brun de trente ans me prend par la queue et commence à me sucer. Je le doigte mais il est serré, bien trop serré pour moi. De nombreuses mains me pelotent et je vois un passif sur le matelas. Un actif s'occupe de lui mais il renonce très vite. Je vais droit sur lui et sans qu'il bouge essaye d'entrer mais je déchante très vite, impossible d'entrer. Je cède la place et un autre actif essaye lui aussi mais rien à faire. Je ne renonce pas si facilement et retourne essayer et essuie encore un autre échec. MGP, toujours lui, qui a observé toute la scène dit à haute voix que ce passif ne sait pas baiser...
Je change illico de cabine et trouve un beau cul abandonné à visiter, Je l'honore et après peut être sept minutes il se relève. Je reconnais alors mon quarantenaire aux fesses râpeuses. La presse est grande au 2ème, il y a foule et tout le monde veut voir et participer. Je n'aime pas manquer d'air et c'est ce qui m'arrive. Trop de monde, trop chaud et pas assez d'air frais me font fuir. Je redescends.

12) Coup de barre
Je retourne à mon casier après une petite douche pour prendre mes notes indispensables à la rédaction de ce récit.  Mais la fatigue est là et je m’endors sur le banc... Il est temps de partir. Je cherche Cuir et lui dit au revoir. Il s'en va également et a aussi eu une super journée. Le Papi de 55+++ vient aussi me voir, il en veut encore... Je dois lui dire non.
Il est 16h30 lorsque je sors enfin à l'air libre. Le sauna est plein comme un oeuf. Il n'y a plus de casier libre.

Quelle superbe journée !!!

1 commentaire:

  1. L'escalier neuf a duré moins d'un an. Il n'était pas fait pour un passage intense.
    Souhaitons que le nouvel escalier rende un meilleur service...

    RépondreSupprimer

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.