Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

dimanche 8 juin 2014

Daty92; Rendez-vous à l'AmphiBi, §2; 8 juin 2014





 Rendez-vous à l'AmphiBi
     2ème partie 

Rendez-vous à l'AmphiBi 1ère partie ici

Cathy et moi nous installons dans le coin gay et commençons nos jeux.

Un type vient bientôt nous observer avant de se décider, après une longue observation, à nous approcher.

Il caresse Cathy qui récupère bientôt son sexe dans sa bouche. Ma Cathy semble aux anges avec deux queues pour elle.

Je vois bientôt que le sucé arbore fièrement ses couleurs. Je lui propose de me remplacer à la manoeuvre ce qu'il accepte. J'en profite pour retourner sous la douche, il fait décidément trop chaud aujourd'hui.


À mon rapide retour en bas j'ai la surprise de découvrir Cathy toute seule ! Cela fait pourtant moins de trois minutes que je l'ai laissée dans ce qui me semblait être de bonnes "mains".

Du coup je reprends la place et recommence à honorer la belle. Mais quelques minutes plus tard, nouvelle surprise, l'homme revient avec une femme qui s'installe devant Cathy et qui ouvre largement ses cuisses à ma belle pour se faire sucer !

Tout irait parfaitement bien si la dame n'était escortée d'une nombreuse troupe de morts de faim. Ils sont là, beaucoup avec la queue à la main, les yeux rivés sur la femme qui s'offre. Ils attendent l'impossible ouverture, le fol espoir d'être le prochain sur la liste les hante...

Je n'aime pas leur présence et décide de partir. Je discute un peu avec l'homme et lui explique mon aversion pour les morts de faim. Il me dit qu'il peut me faire une place immédiatement si je le souhaite. Je ne sais pourquoi, mais je décline alors que la femme à l'air très avenante. C'est toujours la même histoire, je ne m'intéresse pas tellement aux personnes qui ont du succès. Elles n'ont aucunement besoin de moi pour jouer. Je préfère m'occuper des autres, des délaissées, de celles et ceux qui ont du désir de moi.

Comment une femme agréable aurait-elle du désir de moi dans un sauna alors qu'il y a pléthore de garçons qui ne demandent qu'à s'occuper d'elle ? Ces choses-là arrivent tout de même de temps à autres mais cette fois je ne sens pas ce désir chez cette femme et remercie avant de me retirer.

Je croise Maud, seule et en recherche de partenaires dans le couloir. Il est facile de lire en elle le désir qu'elle a de jouer à nouveau avec moi. Quelques belles caresses et nous décidons de nous rejoindre sous la télé hétéro après une nouvelle douche pour moi.

Lorsque je redescends, c'est Djamel qui m'appelle alors que je passe devant une cabine où il s'est reposé. Il a maintenant envie !

Désolé mon tout beau mais j'ai promis ma prochaine cabine. Je te rejoindrai dès que j'aurai finit. Je vois la figure de Djamel s'assombrir, il a beau me dire que ce n'est pas grave, je vois bien qu'il est déçu de devoir attendre. C'est la vie !

Je rejoins Maud et nous commençons nos jeux, mais cette fois, la belle me réserve une surprise. Alors que je me frotte sur elle pour durcir, elle me propose de la prendre non couvert ! "J'ai confiance en toi" me dit-elle.

Je suis toujours surpris quand cela arrive. Qu'est ce qui fait que la confiance s'établit ? Est-ce mon suivi régulier ? Je me fais tester tous les deux mois. Sont-ce ma bonne mine, mes manières agréables et respectueuses, l'envie d'avoir une meilleure session avec un membre plus gros et plus rigide, l'assurance que je ne jouirai pas, ... ? Probablement un peu tout à la fois.

Quoi qu'il en soit, je remercie Maud de sa confiance par une longue session. Au contraire de ce que l'on pourrait croire tous les culs ne sont pas les mêmes, il y a de très grandes différences, en taille bien sûr, mais aussi en chaleur perçue, en humidité et, point essentiel quand on joue peau contre peau, en sensation de rugosité.

J'adore les tubes lisses bien humides. Il se trouve que Maud en a un particulièrement agréable, super lisse. Un bonheur de sensation et comme en plus elle est bonne chanteuse cela devient un bonheur tout court.

Pauvre Djamel, il a du attendre longtemps mais je ne l'ai pas oublié. Je me demande s'il m'a attendu où s'il a trouvé en attendant un peu de compagnie ? Je le retrouve sagement en attente dans sa cabine...

Il ferme la porte dès que je suis entré. Personne ne doit venir perturber nos jeux... Si Djamel est un partenaire très agréable, il faut toutes fois faire attention à ses déplacements. Il me semble que ce beau garçon n'est pas toujours conscient de ce qui l'entoure. Il lui arrive souvent de se relever assez brusquement et il vaut mieux dans ces cas se tenir loin de sa tête.

Cette fois, c'est à lui même que ce défaut de perception joue des tours. La cabine n'étant pas très grande, on s'installe dans la diagonale. Hélas, sous mes assauts la tête de Djamel est bientôt en contact avec le mur. Je m'arrête des que je m'en aperçois, mais le beau garçon me demande de continuer ! Son plaisir est supérieur à la douleur du au choc de sa tête contre le mur... Je dois insister pour qu'il s'éloigne du mur avant de reprendre mon pilonnage ! Étonnant...

Après une jolie session, Djamel s'en va. Je vais encore jouer avec Maud puis Cathy avant de moi aussi, bien fatigué, décider qu'il est temps de rentrer.

Au final, j'ai passé une superbe après-midi à l'AmphiBi. Certains matelas sont vraiment à changer pour pouvoir jouer sans se faire mal aux genoux, mais si jouer en public vous plaît, les matelas devant les télévisions sont corrects.

Je reviendrai !

1 commentaire:

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.