Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

jeudi 2 octobre 2014

Daty92; Observatoire européen de l'échangisme; 2 octobre 2014




Il y a peu, je parcourais les nouvelles sur FB lorsque une publication a attiré mon regard.

Sondage : L'observatoire européen de l'échangisme : la France est-elle vraiment la patrie du libertinage ?

Voilà un sujet curieux pour un sondage !!!

Je lis et découvre que c'est l'Ifop, institut de sondage français bien connu, qui a réalisé cette étude à la demande de NetEchangisme.com.

J'ai la ferme conviction qu'un passeport ne définit pas le comportement des personnes, mais après tout, pourquoi ne pas regarder ? Peut être y a t-il finalement des comportements différents lorsqu'on regarde les choses à un niveau plus global.

Le premier choc que j'éprouve est un désaccord profond avec ce que montre l'étude : une envolée des pratiques libertines entre 2010 et 2014.

Je regarde d'un peu plus près l'étude.
Echantillon de 5249 personnes âgées de 18 à 69 ans, extrait d’un échantillon représentatif des populations française, italienne, espagnole, belge, allemande et britannique âgées de 18 ans et plus.

Et rapidement je trouve ce qui explique probablement cet écart : le mode d'administration de l’enquête a changé entre 2010, par téléphone, et 2014, par Internet. J'ai eu l'occasion dans ma vie professionnelle de travailler avec des enquêtes et je sais que changer un mot dans une question peut provoquer des résultats très différents. Alors interroger les gens par téléphone puis par un questionnaire OnLine... Autant dire qu'il devient impossible de faire des comparaisons.



Ce qui me surprend le plus, c'est que lorsque je parle à des patrons de clubs, tous me chantent la même chanson : Il y avait plus de libertins avant. Je parle bien du quantitatif, c'est à dire du nombre de personnes dans les clubs et saunas. Combien de fois ne me suis-je pas plaint dans mes articles de la faible fréquentation de certains établissements libertins ?

Je ne suis pas libertin depuis assez longtemps pour pouvoir me prononcer directement. j'ai commencé à fréquenter les clubs et saunas libertin en 2011. Mais je peux déjà dire qu'entre 2011 et maintenant je ne vois pas de différence notoire sur la fréquentation.

Alors comment expliquer que les personnes interrogées pour cette enquête disent fréquenter deux fois plus les établissements libertins en 2014 qu'en 2010 ? Bien sûr, passer d'une enquête téléphonique à une enquête OnLine doit expliquer bien des choses, mais tout de même, deux fois plus ???  Je reste très dubitatif et très songeur...


Mais c'est le graphique suivant qui me persuade que cette enquête a un sérieux problème :



Selon ce tableau, il y a plus de libertin de moins de 35 ans que de plus de 50 ans dans les lieux échangistes !!! Ah Ah Ah !!!!! Il doit donc y avoir quelque part des lieux libertins très fréquentés par les jeunes et qui me sont complètement inconnus. Parce que je pense avoir fait le tour de pas mal d'établissements libertins et je n'ai jamais, je dis bien JAMAIS vu un établissement avec plus de jeunes de moins de 35 ans que de vieux de plus de 50 ans.

Comme le diraient nos chers Dupond et Dupont : "Je dirais même plus, c'est coup le tontraire !"
Que les Tintinophiles me pardonnent...

J'en déduis que de nombreux jeunes, sans doutes plus à l'aise que leurs aînés sur un clavier, ont répondu à cette enquête en s'inventant la vie rêvée des anges...

J'ai les mêmes réserves ardentes concernant la deuxième question de ce tableau que je trouve particulièrement mal posée :
- Avez-vous eu des rapports sexuels dans un lieu échangiste ?
Là encore, beaucoup de jeunes répondent oui.
Ce que j'ai observé des quelques jeunes que l'on croise de temps à autres dans les clubs ou sauna, c'est qu'ils viennent à deux, dansent à deux, mangent à deux puis vont jouer à deux avant de rentrer chez eux. Il n'y a là aucun échangisme, seulement du côte à côtisme. Et j'ai particulièrement observé ces pratiques en Belgique où, c'est certain, il y a bien plus de jeunes dans les clubs qu'en France.


La Belgique justement, parlons en !



L'enquête classe les Belges comme le peuple le plus libertin d'Europe.
Là encore, je ne peux prétendre comparer tous les pays qui ont participé à l'enquête. J'en connais tout de même trois, soit la moitié, puisque je fréquente des clubs en Allemagne, France et Belgique.

Et pour les trois pays que je fréquente, je suis assez d'accord, les Belges sont plus libertins que les français eux même plus libertins que les allemands. Bien sûr ce jugement n'est que mon opinion personnelle basée sur la fréquentation de quelques clubs dans ces trois pays. Et par libertins, j'entends surtout l’appétit de jeux et de rencontres que manifestent les personnes qui fréquentent les clubs et saunas.


Je termine sur cette étude en regardant les chiffres clefs de l'enquête :



Le cinquième point retient particulièrement mon attention. J'ai déjà commenté ce que je pense de la présence des jeunes dans les établissements libertins. Mais tout de même, à bien y réfléchir, il y en a que je ne vois pas parce que je les ignore : les MdF !!! Et oui, ce sont souvent des jeunes et des jeunes de banlieues. Alors peut être sont ils ceux qui expliquent "...la tendance au rajeunissement et à la démocratisation de l'échangisme en France." ?

Je laisse cette question ouverte...

Pour ceux qui voudraient consulter l'enquête, elle est téléchargeable sur le site de l'Ifop ici.

9 commentaires:

  1. moi je ne me plains pas que la Belgique passe pour un pays libertin !!!
    bisous
    Brigitte "la belge" !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Brigitte,
      Effectivement, ce ne sont pas les lecteurs libertins qui s'en plaindront !
      Daty, l'amateur de moules frites !!!

      Supprimer
    2. Oh mon bel Ange, à l’Exhibar il y a de bonnes moules frites. Pourquoi aller si loin si ça ne joue pas en Belgique comme à l’Acantus où les gens parlent, boivent, dansent mais ne baisent pas.
      A Paris ça joue au Provence, à l’Exhibar à l’Hyppocampe, à L’Alina ou dans les soirées privées.

      Les parcours pour aller jouer loin te fatiguent mon Ange, vivent Paris, les libertins et libertines avec de bonnes moules à manger et de bonnes frites bien dures comme la tienne quand tu es en forme hum! !!!!!!!!
      Ta Patou gourmande

      Supprimer
    3. Ma chère Patou,

      Il est assez difficile de généraliser comme cela.
      Nous sommes déjà allés toi et moi dans des soirées privées où tu n'as pas joué, certains des saunas que tu cites ne sont pas non plus toujours très joueurs...

      Au final, il faut une alchimie particulière pour que les libertins viennent, se sentent à l'aise et jouent. Certains clubs connaissent cela plus que d'autres, mais personne n'est à l'abri d'une journée ratée.

      C'est vrai que faire 2 fois 300 km pour jouer est un peu extrème... Mais l'herbe du pré d'à côté est toujours plus verte... Et j'ai trouvé en Belgique au club Z une petite communauté très attachante que je n'ai aucune envie de déserter.

      Cela n'empêche bien entendu nullement de continuer à fréquenter le milieu parisien, voir au-delà lorsque l'occasion se présente.

      Supprimer
    4. Mon bel Ange,
      Il ne te reste plus qu’à m’amener au Club-Z en Belgique, comme tu dis que ça joue, j’aimerai bien voir ça, et j’ai envie de revoir les deux belles coquines, Mona et Alexandra, sans oublier de découvrir les coquins belges. Je saurais comme ça s’ils sont gourmands.

      C’est vrais mon Ange, dans les soirées où nous sommes allés je n’ai pas joué et tu sais pourquoi. J’en ai marre de ces mecs qui demandent qu’on les suce et ne donnent rien en échange.

      Alors j’attends que tu m’amènes au Z quand j’irais mieux.
      Bisous sur ta queue et ton beau corps mon bel Ange.
      Ta Patou, pressée de te revoir.

      Supprimer
  2. salut daty,je suis d'accord avec vos observations,j'ai connu les clubs au début des années 90 et bien en effet on s'y amusait vraiment ,la plupart des clubs où j'allais sont fermés aujourd'hui (je parle de Paris et RP), la cheminée fermée le roi rené fermé chris fermé, le 2+2 avant montparnasse c'était autre chose,
    en fait dés que les médias s'emparent d'un phénomène et le font devenir grand public c'est déjà la fin;les jeunes évoqués dans le sondage sont en effet les hordes de MDF qui font vivrent les clubs hétéros désertés de plus en plus par les couples,d'ailleurs il suffit de constater que nombre de clubs ont senti le vent tourné et sont devenus "toute tendance" ce qui n'existait pas avant,mais il faut bien trouver de nouveaux crénaux pour remplacer l'ancienne clientèle hétéro qui a fuit,plus on parle d'échangisme dans les médias moins il est pratiqué en club;cela ne fait qu'attirer tout les frustés qui vu les prix exhorbitants essaynt d'amortir leur invetissement
    bien à vous michel (ex libertin)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Ex-libertin,
      Effectivement, beaucoup de personnes parlent des débuts des clubs échangistes avec une grande nostalgie. Mais il faut se méfier de cela, Tout le monde parle de sa jeunesse comme d'un moment privilégié. Le prisme du temps qui passe n'est pas toujours certain...

      Je ne sais si le nombre de clubs toutes tendances est bien plus important qu'avant, je suppose que oui, et c'est assez normal vu l'évolution de notre société.

      Les Gays ne se cachent plus, les Bi se montrent... Attention aussi au prisme de mon blog qui est très orienté Bi-sexualité et qui pourrait laisser croire aux lecteurs que tous les clubs sont désormais ouvert à cela.

      Enfin, vous parlez des hordes de MdF, je crois que bien des patrons de clubs seraient content d'en voir certains jours. Ce qui m'inquiète plutôt, c'est la faible fréquentation des clubs. Pas de couples, pas de gays, pas de Bi pas de MdF, personne, ou si peu... Il y a aussi le phénomène des couples qui viennent en club parce que c'est moins cher qu'à l'hôtel... Ils veulent une cabine fermée, et pas question de se mélanger à qui que ce soit.... C'est mieux qu'un établissement complètement vide, mais c'est très frustrant pour les libertins qui sont là.

      Je me demande d'ailleurs, si les pratiques un peu rudes de l'Exhibar, qui dit à ces personnes non joueuses de ne pas revenir, ne sont pas finalement une partie de son succès ?
      Bisous

      Supprimer
    2. vous avez raison je suis toujours étonné les rares fois où je sors de voir si peu de monde que ce soit en journée ou le soir et surtout sur Paris et environs
      bizaremment il semble que l on s'amuse plus en province où à l étranger michel

      Supprimer
    3. Mon cher Ex-libertin/Michel,
      Je vous assure qu'on ne joue pas plus ici que là. Ce n'est pas la géographie qui fait que l'on joue plus ou moins pour ce que je constate dans mes voyages.

      En province les libertins font au moins 50km pour s'éloigner de chez eux pour aller dans un club de peur qu'on les reconnaisse... En Belgique et en Allemagne il y a , comme en France, des soirées réussies et les autres... J'ajoute que le nombre n'est pas toujours un gage de jeux, je pense même le contraire actuellement. Les grands rassemblements favorisent la dissipation, les libertins ne savent plus où donner de la tête et ne font rien... Alors qu'un nombre plus restreint de personnes décidées permet quelquefois de bien jouer...
      Rien n'est simple hélas...

      Supprimer

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.