Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

vendredi 12 septembre 2014

Daty92; La malédiction du samedi soir, §1; 12 septembre 2014






 La malédiction du samedi soir
     1ère partie : 12/09



Je quitte Paris vendredi en milieu d’après-midi une fois ma journée de travail terminée.

Je mets le cap sur la Belgique, plus précisément pour le club Z où j’ai maintenant quelques habitudes.

Auparavant je passe prendre mon amie Brigitte avec qui je vais passer deux jours.

La route est comme toujours encombrée et du coup nous arrivons au Z après 20h30. Rien de grave, on sait que les débuts de soirées sont souvent lents…



En arrivant je reconnais les clients qui viennent aux soirées Bi, Brigitte m’a prévenue que son ami Nuvi sera là ce qui tombe bien puisque j’avais bien joué avec elle lors de ma dernière visite. Il y a aussi bien entendu la présence d’Alexandra et de Mona, mes fidèles amies toujours partantes pour s’amuser.

Il y a aussi quelques têtes de T que je ne connais pas encore, voilà un bon présage, il est important pour un club qu’il y ait régulièrement quelques nouvelles personnes qui passent ou qui viennent rejoindre la cohorte des habitués.


Jan avec son nouveau lecteur de DVD

Jan, le patron, fait un peu la tête, il y a moins de monde que ce qu’il espérait… Mais tous ceux qui sont là ont envie de jouer et la soirée se passe vraiment bien pour les clients. C’est d’ailleurs souvent comme cela que ça se passe. Lorsqu’il y a beaucoup de monde peu de gens jouent et lorsque la population est faible, seuls les décidés sont là et tout le monde joue… Curieuse alchimie des clubs échangistes.

Le Z avait un autre défaut, il n’avait qu’un seul film qui passait toujours en boucle dans son salon vidéo. J’avais trouvé quelques nouveaux films pour lui mais aucun n’était lu par le lecteur DVD. Le matin même je me suis décidé et ai acheté un lecteur pour le Z. On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même… Je consacre mon premier quart d’heure après les salutations à l’installer.


Brigitte

Je commence ma soirée avec ma cavalière : Brigitte. Nous faisons nos figures classiques et j’essaye comme à chaque fois de faire chanter la belle. Ce n’est pas un exercice très difficile, mais hélas, la belle a souvent des crampes qui nous obligent à faire des pauses. Ce n’est que partie remise et l’on recommence une fois la crampe passée.

Une fois sorti des bras de Brigitte, après la douche de rigueur, j’aperçois Alexandra qui s’amuse à sucer un coquin. Comme je bande bien en ce début de soirée je n’ai pas envie de laisser passer la possibilité de jouer avec Alexandra. Il faut dire qu’elle a pris la fâcheuse habitude de venir me chercher en fin de soirée lorsque je suis bien fatigué.


Avec Alexandra

Comme il est visible que son sucé n’a aucune intention de la prendre je m’approche et me mets en position. Puis je lui fais gouter de ma saucisse bien dure… Voilà qui la change des dernières rencontres…

Il est temps d’aller manger un petit morceau histoire de ne pas sentir de fringale. C’est après cela que je tombe sur une T que je ne connais pas. Elle m’a l’air fort sympathique et nous partons rapidement jouer dans mon alcôve préférée : le salon vidéo où je peux enfin voir un nouveau film tout en m’occupant de la belle. La rencontre est belle et nous jouons tout notre saoul…


Une nouvelle T

C’est en redescendant que je trouve Nuvi en grande conversation avec Brigitte ainsi qu’une autre dame que je ne connais pas. Sachant que Nuvi est toujours un peu timide je vais la voir et c’est Brigitte qui la décide en lui disant : « Alors, qu’est-ce que tu attends ? C’est ton tour ! ».

Est-ce le discours de Brigitte ? Toujours est-il qu’elle se décide, va se changer et monte avec moi. Comme elle n’aime pas trop être vue on s’installe dans l’alcôve du fond après le salon vidéo. Puis Brigitte vient nous rejoindre. Elle a envie de voir Nuvi jouer avec moi.

Je m’occupe de Nuvi comme l’autre fois, d’abord de manière classique puis, là où elle a visiblement sa préférence : le petit. Par trois fois elle va crier sa joie ce qui bien entendu provoque la mienne. Comme elle est un peu enrhumée elle est aussi fatiguée et préfère faire une pause.

En attendant, Brigitte joue avec un type qui ne lui plait visiblement pas beaucoup. Un grec qui la prend un peu comme un sauvage ce qu’elle n’apprécie pas. Cela n’est pas bon pour lui, car lorsqu’il veut prendre ma suite avec Nuvi elle lui dit non…

Du coup tout le monde redescend…

Je fais une deuxième session avec la Travestie avant d’enfin pouvoir jouer avec ma chère Mona. Si ceci n’est pas votre premier récit sur nos rencontres vous savez que nous aimons beaucoup jouer ensemble.



Cette rencontre est sur le mode opératoire classique désormais entre nous. Un début tout en lenteur avant de passer a des allures plus soutenues voir nettement plus soutenues. Comme à chaque fois, je constate que la belle progresse dans ses vocalises ce qui me fait bien entendu extrêmement plaisir. Rien de plus difficile et ennuyeux que de jouer avec quelqu’un qui ne dit rien…

Je retrouve un très beau couple assez jeune de flamands. Tous deux sont de petits gabarits mais très gourmands. La dame ne joue pas souvent mais elle a un énorme gode ceinture avec lequel elle défonce son homme. J’avais déjà joué avec l’homme et cette fois-ci ils me reconnaissent et je rejoue avec lui. Je découvre aussi que finalement sa femme joue aussi !

Je ne vais pas vers elle car j’ai l’impression qu’elle n’a pas envie de jouer avec moi. C’est toujours la même histoire, je ne vais pas spontanément vers les trop belles personnes. Je pense qu’elles n’ont pas besoin de moi pour jouer et donc aucune envie de me gouter.

Nous discutons aussi un peu et ils me recommandent un club tout près de la frontière avec la Hollande, près de Hulst, le Goesting je crois. J’en parle ensuite avec Alexandra qui fait la moue… Elle n’a pas l’air d’apprécier ce club…


Avec Monique

Je termine la soirée avec ma chère Monique pour une rencontre en douceur et un finish un peu plus poussé.

Il est près de 2h30 du matin lorsque nous décidons, bien fatigués, de rentrer. La soirée a vraiment été excellente pour tous les présents. Dommage que Jan n’ai pas eu autant d’entrées qu’espérées…



 Lire la suite : La malédiction du samedi soir, 2ème partie 13/09 


Publié le 09/01/15

3 commentaires:

  1. je m'excuse de vous contredire, mon bon Seigneur, mais le 12 septembre 2014 tombait un vendredi, comme l'atteste d'ailleurs le beau flyer qui illustre cet article. ;-)

    RépondreSupprimer
  2. C'est très bien observé ma belle, mais patience... La deuxième partie de ce récit justifiera le titre, un rien racoleur, j'en conviens.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. yes j'ai vraiment du plaisir à te lire, c'est bon comme là-bas dis donc !!!!
    je t'embrasse sur les oreilles, lol
    B

    RépondreSupprimer

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.