Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

vendredi 31 octobre 2014

Daty92; Retour aux Drôles de Dames; 31 octobre 2014




Cela faisait une éternité que je n’étais pas retourné aux soirées des Drôles de Dames.

La raison en était toute simple : Le Château des Lys qui abrite la soirée des Drôles de Dames ne veut pas d’hommes nus. C’est un club échangiste classe, pas un établissement naturiste…

Comme je tiens absolument à être nu lorsque je me rends en milieu libertin, j’avais donc renoncé, hélas, à fréquenter ces soirées.

Plusieurs fois j’avais discuté avec Ophély, ma Reine, via le tchat sur Netech, et plusieurs fois elle avait essayé de me convaincre de venir tout en restant habillé. A chaque fois j’ai décliné avec toujours la même raison : je ne vais pas me déshabiller et me rhabiller 5 fois ou 10 fois ou 20 fois dans la soirée. NON !!!




Nous en étions restés là. Elle m’avait ensuite proposé d’essayer de voir comment faire, mais il n’y avait pas vraiment eu de suite. Et puis un jour, par hasard, alors que j’étais au Z, je vois arriver Ophély avec un couple. On s’embrasse, on se donne des nouvelles et puis l’éternelle discussion recommence. Pourquoi ne viens-tu plus ? …


La cave

Curieusement nous trouvons un terrain d’entente. Elle me donnera un casier pour mettre mes affaires. Je pourrai rester nu dans les étages, mais je ne devrai pas descendre nu au rez-de-chaussée. Voilà qui me semble parfaitement acceptable. Je ne vais pas en club libertin pour passer mon temps au bar. Je n’y descends que lorsque j’ai soif…

Cette proposition me convient parfaitement et je donne mon accord.

J’arrive parmi les premiers en ce soir du 31 octobre. On me dit qu’Ophély est déjà là. Je vais la voir. Elle est en train de diner avec quelques personnes. Elle se lève, vient me saluer et nous partons pour la réception où elle demande un casier pour moi.


Un coin câlin

J’attends un peu avant de me mettre nu car il n’y a pas grand monde au début. J’en profite pour refaire le tour du château des Lys où je n’étais venu qu’une seule fois, en juin 2012 avec une amie aujourd’hui hélas perdue de vue.

Le Château des Lys semble être un assemblage de plusieurs appartements ou maisons… L’extérieur donne une impression d’unité avec une fausse tour pour justifier probablement le nom du château. La porte qui donne sur la rue, donne dans un sas où l’on trouve le vestiaire-caisse.

La porte suivante donne directement dans la pièce principale, celle où il y a le bar et la piste de danse. Un peu plus loin on trouve encore deux salles qui servent de restaurant et des toilettes.

Un escalier permet de descendre au sous-sol dans une salle qui a dû dans un lointain massé être un donjon de BDSM. Il n’en reste plus qu’un pouf branlant et une croix attachée au mur. Je ne peux pas dire si elle a été utilisée dans la soirée vu que je suis resté nu…


Le bar

On trouve encore deux escaliers qui permettent d’accéder aux étages. C’est là qu’on voit l’amalgame entre plusieurs appartements maisons… Parce qu’on trouve des différences de niveaux absolument partout.

Il y a des coins câlins à des demi-étages un peu partout. Un des coins câlins les plus bas est composé d’un grand lit avec une banquette en face. Juste à côté du lit se trouve l’entrée d’un autre coin câlin assez petit avec des fenêtres en forme de hublot de bateau. C’est l’un des deux seuls endroits « abrités » du Château des Lys, tous les autres coins câlins sont ouverts à la vue de tout le monde.

Après quelques marches on arrive dans le plus grand coin câlin avec un très grand lit et deux coins plus petits tout autour. On trouve ensuite un escalier pour monter vers l’autre coin câlin abrité et un coin WC.

On redescend dans la salle de jeu principale et l’on descend maintenant quelques marches pour trouver un coin câlin exposé à la vue de tous ceux qui passent. En poursuivant, on arrive aux casiers, assez petits… Puis l’on arrive aux douches avec un endroit assez pratique pour que nos belles amies puissent se préparer.

En revenant vers les coins câlins on trouve le deuxième escalier qui ramène à la salle principale du rez-de-chaussée.

L’ensemble est en bon état et les finitions donnent un excellent aspect assez luxueux.


Le restaurant

Je mets entre 30 et 60 minutes pour me déshabiller. La raison en est simple. Bien que le Château des Lys ouvre à 22h, la plupart des clients arrivent encore plus tard. Une fois dans la place, ils restent un long moment au bar ou sur la piste de danse. Et comme il restait encore de quoi manger, c’est encore pire pour démarrer car les gens vont manger.

Ce n’est qu’une fois les aliments terminés et la piste de danse bien remplie de monde que les premiers curieux commencent à monter…

Il y a des personnes que je connais, mais aussi beaucoup de couples que je n’ai jamais vu ailleurs. Mais il y a aussi de nouvelles T que je ne connais pas. C’est l’un des avantages à changer de soirées, on y fait de nouvelles rencontres !!!

C’est lorsque j’ai vu les premiers coins câlins se remplir que je me suis enfin décidé à me mettre nu. A partir de ce moment, plus question pour moi de redescendre au bar. Bien sûr, comme toujours, les personnes qui m’ont vu pour la première fois ont été un peu surprises et j’ai eu droit aux réflexions classiques sur l’homme tout nu…

Je tombe sur Barbara38 que je n’ai plus vu depuis longtemps. On s’embrasse et se donne nos dernières nouvelles. Ensuite, bien sûr, on s’installe sur le grand lit pour jouer. Les capotes sont en bas de l’escalier principal… Pour le gel je ne sais pas. Heureusement j’ai mon baise en ville avec ma pompe à gel dedans.

Je m’amuse un bon moment avec Barbara avant d’aller me redoucher. L’eau est chaude, c’est très agréable…

Après Barbara je n’ai que des rencontres avec des personnes que je n’avais jamais vu, enfin c’est ce que me dit ma mémoire qui n’est pas toujours fiable… Je ne vais pas tout énumérer, d’abord j’en suis incapable, ma mémoire… Ensuite je n’ai pas eu non plus hélas tant de rencontres que cela. J’ai dû jouer en tout avec 4 ou 5 personnes seulement.

Beaucoup de T m’avaient dit qu’elles n’allaient plus aux Drôles de Dames parce qu’il y avait trop de couples et qu’elles faisaient tapisserie et s’ennuyaient ferme. Cela correspond en partie à ce que j’ai pu observer. Lorsqu’un couple joue, il y a une ruée sur lui avec notamment des hommes qui doivent avoir l’espoir d’être appelés à jouer avec la dame.

Mais il est faux de dire que les Drôles de Dames sont ignorées. Je n’ai pas été le seul à m’intéresser aux belles. Celles qui étaient là ont pu jouer et faire deux ou trois rencontres dans la soirée assez facilement.

Bref, je passe une soirée plutôt agréable.

Vers 2h30 beaucoup de personnes commencent à partir. J’attends encore une petite demi-heure et constate qu’il n’y a plus de jeu. Il est temps pour moi de me rhabiller et de réintégrer mes pénates.

Je reviendrai !


Publié le 28 février 2015


2 commentaires:

  1. J'y suis depuis retourné plusieurs fois. Il y a toujours beaucoup de monde mais hélas pour moi, toujours aussi peu de joueurs...

    RépondreSupprimer
  2. Coucou mon Ange,
    Voilà une soirée que j'aimerai bien aller voir avec toi si tu veux bien.
    Bisous mon Bourvil.
    Ta Patou

    RépondreSupprimer

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.