Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

vendredi 13 mars 2015

Daty92; Drôle de rencontre aux Drôles de Dames, §1;.13-14 mars 2015





 Drôle de rencontre aux drôles de Dames
     1ère partie


L'un des aspects les plus plaisants du libertinage est la quantité très importante de personnes que l'on rencontre très rapidement et très facilement.

Je ne parle pas là seulement des rencontres sexuelles mais des personnes que l'on croise dans les soirées ou les clubs.

On se voit, on échange quelques mots, un sourire et souvent cela ne va pas plus loin. Certaines fois un dialogue s'engage et l'on échange sur tel ou tel sujet qui nous intéresse. Enfin, plus rarement encore, il arrive qu’une relation plus profonde s’établisse.




Bien sûr, on ne sait pas toujours qui l'on a en face de nous et il arrive que l'on ait de drôles de surprises... Dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, être entre libertins n'apporte aucune garantie.

Ce vendredi 14 mars il y avait la soirée des Drôles de Dames. Ce n'est pas la soirée la plus joueuse de Paris, loin s'en faut, mais il y vient des personnes que je ne vois pas ailleurs ainsi que quelques copines qui parfois m’y donnent rendez-vous pour jouer avec moi.

Ce vendredi, le Château des Lys est, comme toujours lors des soirées des Drôles de Dames, très animé. J’arrive vers 22h et il y a déjà pas mal de monde. Le club ouvre maintenant à 21h et propose un buffet pour le même prix. Comme je ne peux jouer si je mange trop, je préfère arriver vers 22h comme d’habitude et ne pas avoir à attendre une heure que les clients terminent de manger.

Ce soir j’ai trois rendez-vous ce qui devrait assurer une sortie agréable. Deux de ces rendez-vous sont avec des T que je connais déjà (Lola et Elvire) et il y a aussi une nouvelle venue : Laurence. Assez rapidement, Lola, qui est arrivée tôt, me propose de commencer. Je lui demande une dizaine de minutes pour me préparer. C’est le temps qu’il me faut pour me mettre nu et prendre une douche. J'ai un contrat moral avec Ophélie et le Chateau des Lys. Je peux rester nu à la condition de ne pas descendre au rez-de-chaussée. Une fois nu, je reste dans les étages jusqu'à mon départ.

Nous nous installons dans une des alcôves de la salle principale et commençons nos jeux. Lola est endurante ce qui me convient très bien et nous jouons un long moment. Nous avions espéré que des amateurs s’approcheraient, mais hélas… Il nous faut déchanter, nous restons seuls.

Après une pause, c’est Elvire qui arrive et nous jouons aussi un long moment ensemble. Elvire est une bonne chanteuse, mais là encore, nos jeux n’attirent personne. C’est désespérant…

Il y a ensuite une assez longue période où rien ne se passe sur le plan du jeu pour moi. Il y a bien de-ci de-là quelques personnes qui jouent, mais elles le font à deux et c’est tout, ou alors il y déjà plus de deux mâles autour de la dame et je n’ai aucune envie de m’agglutiner à cela.

Finalement une T que j’ai déjà pratiqué, une autre Lola, me demande de m’occuper d’elle. Mais voilà, après moins d’une minute elle veut aller pisser… J’ai compris…

Je tourne encore un peu et finis par m’asseoir à côté d’une jolie T blonde sur un canapé dans une zone assez sombre. Elle me sourit, je ne la distingue pas bien et ses traits ne me disent rien. Nous discutons un peu et elle me dit que c’est la quatrième fois que nous nous rencontrons… Je suis confus… Elle doit penser que je ne la crois pas et elle se met à me raconter plusieurs choses sur ma vie, ma famille !!! Je suis stupéfait. Non seulement je ne me souviens absolument pas d’elle, mais en plus je lui ai raconté ma vie !!! Décidemment, Alzheimer est déjà là…

Une autre T que je connais, au moins de vue, me propose de jouer avec elle. Nous allons sur le grand lit central et j’essaye de satisfaire la belle qui demande une pause après un petit quart d’heure. J’espère qu’elle est satisfaite, en tout cas, elle a chanté !

C’est maintenant Elvire qui revient vers moi et nous retournons jouer ensemble. C’est toujours le même plaisir intense, elle chante si bien… Seulement cette fois, il y a du nouveau ! Une voix féminine se fait entendre derrière nous. Elle parle haut et assez fort et malgré toute l’attention que je prodigue à Elvire, je ne peux m’empêcher d’écouter ce que cette voix raconte.

Ce qui retient mon attention c’est qu’elle tient une discussion qui me semble digne d'un café du commerce avec forces affirmations de banalités mais tout cela avec un accent très classe, une diction presque aristocratique, maniérée. Je termine avec Elvire et me retourne. Je peux enfin mettre un visage et un corps sur la voix. C’est une dame d’une bonne soixantaine d’années, mince, l’air sympathique et aimant tenir le crachoir.

Elle est en train de débattre avec un homme devant le lit où Elvire et moi jouions. Allez savoir pourquoi, ils discutent des pilules bleues, celles qui aident les hommes à conserver leur érection…

- Je vous le dis, ce sont des pilules très dangereuses. Je le sais parce que mon père est cardiologue. Si vous en prenez, vous risquez un arrêt cardiaque.
- Ah bon ?
- Oui, tout à fait !!! Elles sont très dangereuses et il y a déjà eu beaucoup de morts !!!

Je suis hilare et me demande un moment si ce n’est pas une personne que je connais et qui se moque de moi. Mais non, je ne pense pas l’avoir jamais vu. N’y tenant plus, je m’approche d’elle, la prends par l’épaule et l’attire doucement à moi pour chuchoter à son oreille.

- Cela fait plus de dix ans que j’en prends plusieurs par semaine.

Elle me regarde et ne répond pas. Touchée !!!

Je la laisse et vais me doucher. Je la retrouve au sortir de la douche. Elle m’a suivi et attendu. Elle engage la conversation. Elle veut savoir qui je suis et me pose des questions. J’élude gentiment, elle est drôle, mais je n’ai pas envie de lui raconter ma vie et rien dans son attitude ne me fait croire que je l’intéresse pour autre chose que pour satisfaire sa curiosité.

Nous discutons un peu et comme toujours je parle trop… Bref, elle s’appelle Dibs et habite près du Trocadéro. Elle est venue en Taxi et aimerai que je la reconduise jusque chez elle, c’est sur mon chemin. J’accepte et repars faire un tour. Il est déjà tard et il n’y a plus grand monde. La plupart des clients partent vers 2h. Je n'ai pas vu Laurence, peut être n'est elle pas venue...

Coup de chance, je retrouve Lola, la T qui avait tenu moins d’une minute. Elle m’aperçoit, m’empoigne l’engin et m’entraîne sur le grand lit. Elle est fort sympathique, mais elle est aussi bien partie...

Bref je m’occupe d’elle comme je le peux et cette fois elle tient un bon quart d’heure. Elle n’arrête pas de me couvrir d’éloges et m’explique pourquoi, selon elle, je suis un bon amant… Je ne suis pas fan des flatteries, mais lorsqu’elles viennent en plus d’une personne ivre, cela me gêne encore plus.

Bref, la belle T veut m’inviter chez elle où elle me fera à manger avant que nous ne fassions l’amour fougueusement… Ce n’est pas la première fois qu’elle me fait cette proposition, mais à chaque fois elle omet de me donner son adresse et comment la joindre…

Je sors de ses bras, fais un dernier tour, constate qu’il n’y a plus personne pour jouer et décide de prendre ma dernière douche avant d’aller me rhabiller. Il doit être près de 3h30… Au sortir de la douche Dibs est là. Je lui dis que si elle veut profiter de ma voiture je me rhabille et m’en vais de suite. Elle prend ses affaires et nous nous retrouvons dans le sas d’entrée.

Je ne le sais pas encore, mais je viens de faire une de ces rencontres qu’on oublie pas…


 Lire la suite : Drôle de rencontre aux Drôles de Dames, 2ème partie 


Publié le 16 avril 2015

1 commentaire:

  1. Hélas ! On joue toujours aussi peu aux Drôles de Dames.
    J'espère que pour ma prochaine visite, ce vendredi 15 mai 2015, cela ira mieux...

    RépondreSupprimer

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.