Être prévenu des nouveaux articles de ce Blog par eMail

vendredi 12 juin 2015

Daty92; Mega gang Bang chez Shoushou, §2; 12 juin 2015





 Mega Gang Bang chez Shoushou
     2ème partie

Méga Gang Bang chez Shoushou, 1ère partie ici

Françoise la belle Framboise
Nous nous connaissons depuis le Z, nous nous rencontrions les premiers lundis du mois pour le gang bang hétéro avant la soirée Bi-Trav-Trans.

Françoise, qui aime qu’on l’appelle Framboise, est une dame très ronde et très gentille. Elle adore le sexe et qu’on s’occupe d’elle.

Elle se déplace avec son ami Bernard, un type très sympa facile à reconnaître à son bar à bières portatif...




Brigitte dit qu’il attend des triplés !!! Cela ne l’empêche d’ailleurs nullement de bien s’amuser, comme quoi aux ventres biens bombés la zigounette n’attend pas le nombre des panachés…

Bernard donc, qui me trouve en faisant un tour des alcôves, me prévient que Françoise est là et qu’elle sera contente de me voir… Une fois ma partenaire du moment délivrée de ma présence je me mets à la recherche de ma chère Framboise. Impossible de la trouver en haut. Il n’y a aucune alcôve qui ferme et elle est difficile, voire impossible, à rater.

Je descends donc la chercher au rez-de-chaussée et la trouve facilement sur un des matelas dans un angle bien en vue. Après les salutations et bisous d’usages aux vieux compagnons nous passons rapidement aux choses sérieuses. Ma belle aime qu’on s’occupe d’elle bien complètement à la mode du Brésil. Je ne vous ai jamais raconté cela ? Au Brésil, les dames qui pratiquent l’amour vénal, lorsqu’elles se publient dans les revues spécialisées ou sur Internet, vantent leur pratique de la sodomie en disant qu’elles sont complètes, quelle superbe expression et pied de nez à celles qui n’en veulent pas…

C’est une fois nos échanges terminés, alors que nous discutons un peu, que Framboise me raconte un beau souvenir qu’elle a du Shoushou.
« C’était lors d’un gang bang normal, pas comme aujourd’hui. De toute la journée nous n’avons été que deux femmes. Nous nous sommes mises côte à côte sur le lit là-bas, en face du notre et nous avons épuisé tous les hommes présents à nous deux. Quand je suis partie, à la fermeture, les gens de Shoushou m’ont remercié et m’ont donné une entrée gratuite !!! »

Quel beau et haut fait d’armes, j’aime Framboise et son appétit de vivre !


La blonde ronde
Oui, je sais, vous devez vous dire que je suis attiré par les rondes. C’est bien possible. Je remarque en tout cas qu’elles ont souvent un grand appétit sexuel et que bien des messieurs qui lisent trop de magasines les ignorent. Je leur trouve beaucoup de qualités humaines et oui, j’aime leurs envies, leurs appétits.

Je trouve celle-ci allongée sur le dos, avec un malheureux qui sort de ses bras tout penaud. Je m’approche avec mon meilleur sourire et lui demande si elle va bien. Elle me regarde et me répond que oui en me rendant mon sourire. Quelqu’un connait il plus charmante invitation ? Hélas, pour cette première rencontre, la belle est installée dans une alcôve avec un lit au-dessus d’elle ce qui empêche de pratiquer la levrette… Mais quelle idée aussi de faire une alcôve aussi basse et quelle idée enfin d’y entrer ?

Après quelques baisers d’usages, je glisse vers le sud et entreprends une exploration buccale complète de ma nouvelle partenaire. Je comprends rapidement qu’elle n’est pas complète, ce n’est pas grave… Heureusement, l’excitation et la roideur sont là ce qui me permet de réaliser un missionnaire assez long et honorable.

Miracle des rencontres, la belle est fontaine !!! Je m’emploie à rendre l’alcôve inutilisable pour quelques heures malgré les serviettes qu’elle a installées sous son anatomie. La tache résultant de nos jeux est assez considérable… Une fois totalement en sueur, après une bonne demi-heure au bas mot de réjouissances diverses consacrées à l’écoulement des fluides, nous décidons d’aller nous doucher. Aucun de nous deux ne ressemble plus à rien ou n’est approchable sans y rester collé.

Il faut croire que la rencontre ne fut pas désagréable car nous avons remis cela un peu plus tard dans la soirée en prenant bien soin cette fois de choisir une alcôve avec un plafond suffisamment haut…


Mona
Je ne présente plus ma belle amie Mona que j’ai connue grâce à Alexandra. Nous avons je crois, elle et moi, une liaison un peu spéciale qui n’est pas faite que de sexe. Alexandra m’avait prévenu, elles arriveraient vers 17h30. C’est en descendant manger un petit morceau pour calmer ma fringale que je tombe sur les deux amies qui viennent d’arriver. Le restaurant étant momentanément fermé, je propose à Mona après les salutations et échanges d’usages de monter jouer avec moi.

Comme nous avons le même goût pour les jeux en publics, je n’hésite pas et l’amène devant la télé, c’est le lieu le plus exposé des joueurs. Nous sommes rapidement en position et ma belle ne tarde pas à chanter pendant que je m’occupe à explorer sa grotte à plaisirs. Beaucoup de personnes passent devant nous, certaines regardent, d’autres ignorent ou désapprouvent même peut-être, allez savoir ? Mais personne ne s’approche pour participer à la fête. La bouche de Mona est pourtant asez bien située vers le bord du lit pour officier…

Un seul courageux viendra gouter aux délices de la langue de Mona. Tas d’ignorants… Apercevant une table de massage juste en face de nous, j’ai l’idée d’essayer d’y prendre ma belle pour changer de ma sempiternelle levrette. On dégage un peu la table du mur, elle est très instable et menace de s’effondrer, mais il en faut plus que cela pour faire reculer ma belle qui s’y installe sans faire de chichis.

Un peu de gel et j’honore mon amie de cette nouvelle façon. Elle a l’air d’apprécier et chante bien…


Pauline, trop la honte…
Je ne sais ce qu’il se passe avec Alexandra, mais elle n’a pas envie de jouer avec moi. Elle me présente une amie à elle : Pauline. C’est une belle plante blonde au beau sourire et au corps mince. C’est la première fois que je la vois, enfin, c’est ce que je crois, parce qu’elle me reconnait immédiatement et se souvient parfaitement de moi et de notre rencontre au Z.

Je me sens perdu, stupide, crétin. Comment puis-je oublier mes partenaires ? Le nombre n’est pas une excuse à tout. C’est bien moi qui ai un déficit d’attention. J’ai droit à la classique récrimination : « Et bien merci pour moi, je n’ai pas du te plaire pour que tu ne te souviennes même pas de moi !!! ». Je m’attends à la suite logique : « Puisque c’est comme ça, ce n’est pas la peine de jouer avec toi. ». Heureusement pour moi la belle n’est pas rancunière à ce point et elle a gardé un bon souvenir de notre rencontre, elle.

Du coup, après quelques câlins en bas, nous optons pour une visite des coins câlins. Elle aussi je l’amène devant la télé porno et c’est là que nous jouons. La plastique de la belle étant ce qu’elle est : superbe, nous ne restons pas à deux bien longtemps. Un beau mâle vient se faire sucer et après quelques temps je lui propose de me succéder dans le boyau rigolo. Je les laisse continuer seuls après un petit moment.

Mais Pauline a de la suite dans les idées et m’enverra comme preuve de ses dires que je ne contestai pourtant pas, un échange de mail que nous avons eu quelques mois auparavant après notre rencontre au Z.


Voilà, j’arrête ici la description de mes rencontres. Que celles qui n’ont pas été nommées si elles lisent ce billet ne m’en veuillent pas. Je pense avoir eu au moins 20 partenaires lors de cette mémorable journée. Mon amie Brigitte a elle aussi eu une journée de rêve et nous avons des étoiles dans les yeux lorsque nous sortons avant derniers de chez Shoushou.

Le prochain Méga Gang bang est programmé pour le 4 septembre 2015. Je vais faire mon possible pour y être.

Pas vous ?


Publié le 23 juin 2015

10 commentaires:

  1. Oh oui moi aussi si mon bel Ange m'y amène pour rattraper celui où nous n'avons rien fait.
    Aller mon bel Ange, amène moi où ça joue.
    Ta Patou

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je lis vos récits avec plaisir et intérêt.
    (Bien que je ne sois pas du tout d'accord avec des pratiques sans capote).

    Je libertine depuis deux ans en club hétérosexuel ; j'ai le désir de me rendre à une soirée ou dans un club toutes sexualités au moins une fois.

    Seulement voilà, certains de mes coquins qui les fréquentent m'ont en plutôt dissuader en alléguant que les T étaient peu aimables en présence d'une femme, surtout dans des lieux qu'elles considère comme leurs " territoires ".

    Je n'aime guère les atmosphères tendues (sans mauvais jeu de mots) surtout en libertinage : c'est pour moi une parenthèse enchantée, une récréation.


    Qu'en pensez-vous ?
    Dans l'attente de votre avis éclairé et nuancé :),

    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Sophie,
      Pour les pratiques sans capotes, elles se pratiquent exclusivement entre partenaires consentants. Chacun est libre, chacun est responsable.

      Il me semble difficile de parler au nom des T. J'ai beau les aimer et les fréquenter avec passion, il est toujours imprudent de parler au nom d'un groupe dont je ne fais même pas partie...

      Mais votre question est intéressante et revient assez souvent : Les T considèrent elles les femmes comme leurs concurrentes en milieu libertin ?

      Et bien tout existe... Il y a des T qui ne veulent jouer qu'avec des femmes, des T qui acceptent de jouer avec des femmes et des T qui ne veulent pas en voir.

      A cela rien d'étonnant, tout existe...

      Je dirais que pour passer une bonne soirée dans un milieu où toutes les sexualités sont présentes, il faut avant tout être tolérant...

      Si vous venez avec un esprit ouvert, que vous ne regardez pas nos amies les T comme des bêtes curieuses et que vous avez même envie de regarder ou jouer avec elles, alors pourquoi seraient elles peu aimables ?

      Si vous venez et, par votre gourmandise attirez tous les hommes à vous, alors oui, il peut y avoir du dépit chez certaines belles et on peut le comprendre, surtout lors de soirées qui leur sont consacrées.

      Aussi est il plus facile de les rencontrer, comme vous le suggérez lors de soirées toutes sexualités. Là, chacun vient en toute connaissance de cause et il n'y a pas de territoire.

      Si je puis me permettre une suggestion, se sera donc plutôt de commencer par une soirée du Triosexlove, et si la fréquentation des T vous plait, de venir ensuite aussi chez Prisca...

      Est-ce assez nuancé ?
      Bisous

      Supprimer
  3. bonjour daty
    j espere que tout va bien pour vous
    je suis étonné de constater que plus rien n est publié depuis mi juin ?
    michel



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Michel,
      c'est vraiment très sympa de vous inquiéter.
      C'est vrai, j'aurais du mettre un article pour prévenir...

      Je n'arrive plus à publier comme auparavant, la faute principale en revient à un important retour de mon activité professionnelle, l'autre responsable est une baisse de mon envie d'écrire... Tout cela est extrêmement prenant...

      Si vous regardez la colonne de droite tout en haut, vous verrez que je publie tout de même quelques actualités. J'ai profité de mes vacances début juillet pour publier un reportage complet sur Pattaya en Thaïlande.

      J'espère pouvoir reprendre mes parutions en septembre mais sur un rythme plus tranquille, probablement hebdomadaire.

      Merci encore de votre intérêt.

      Supprimer
  4. cher daty
    merci pour votre réponse rassurante et vais de ce pas dévorer vos récits qui nous font vivre par procuration de bien belles aventures!
    je crois que le plus attrayant c est la soif de plaisirs et de joie de vivre qui transpirent de vos récits bien à vous

    RépondreSupprimer
  5. Mon bel Ange,
    Quand recommenceras-tu à nous faire vibrer avec tes belles histoires et tes voyages ?
    Cela me manque mon chéri !!!
    Ta gourmande.
    Patou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Patou,
      J'ai recommencé à écrire...
      Je ne suis plus capable pour l'instant de publier un récit par jour.
      Je vais essayer de tenir un récit par semaine...
      Je verrai si c'est compatible avec ma charge de travail pro...

      Premier récit le 1er septembre !!!

      Merci de ton intérêt.
      Bisous

      Supprimer

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
La rédaction prend en moyenne 3 heures pour chaque récit et bien plus s'il y a des photos...
Il est bon de savoir que les récits sont lus, rien de plus désolant que de n'avoir pas de lecteur...
Alors laissez un petit commentaire, même une seule ligne. Vous pouvez le faire de manière anonyme ou, mieux, cliquez sur la flèche face à commentaire et choisissez Nom/Url, saisissez un nom en haut et validez.
Merci.